La Reine du Ciel

Comme Catholiques, nous reconnaissons l’importance de la mère de Dieu. Son nom se trouve dans les rites de la messe et, parmi nos prières, nous accordons une grande importance au « je vous salue Marie, » récité en méditant les mystères de la vie de son fils. Le rosaire est seulement une de plusieurs manières de pratiquer une dévotion Mariale, mais encore plus familière que les beaux chants de l’Angelus ou des dévotions Mariales fondé sur les apparitions de Notre-Dame de Guadeloupe et de Notre-Dame de Fátima et les pèlerinages associés. Marie n’est pas Dieu, mais Mère de Dieu, Marie n’est pas confondu avec le divin – mais elle mérite une haute reconnaissance pour sa pureté, son obéissance et sa sainteté, dans laquelle elle effectue toujours les miracles au nom de son fils. Celle qui a élevé le Christ, notre sauveur, est toujours notre mère spirituelle et elle nous élèvera vers les Cieux si nous acceptons humblement le don de son fils.

Nous prions « Je vous salue Marie » sachant que notre mère spirituelle ait une relation unique avec Dieu. Plus proche de lui physiquement, en émotion et en esprit (aucune personne va constater qu’une mère n’ait pas une connexion intime et spirituelle avec ses enfants!) nous reconnaissons l’honneur dont elle est digne. En l’espérance que sa proximité à Dieu va nous aider à bâtir notre relation avec la Trinité, nos prières adressées à Marie cherchent le conseil de sa sagesse et la protection du mal.

Edward O’Dea

Secrétaire de la paroisse