« Je ne vous laisserai pas orphelins, je serai avec vous » (Jean 14, 18)

Une dame de 82 ans me racontait, qu’au début de cette période de confinement, ses voisins sont venus frapper à sa porte et lui offrir leur aide pour aller chercher l’épicerie et les médicaments puisqu’elle ne pouvait pas quitter sa maison. Cette dame connaissait à peine ses voisins, une jeune famille, et elle se contentait de les saluer à l’occasion. Quelques jours plus tard, ce sont les deux fillettes qui lui ont apporté leurs desseins d’arc-en-ciel à placer dans la fenêtre.

Aujourd’hui Jésus nous fait cette promesse : je ne vous laisserai pas orphelins ! Ce n’est pas parole en l’air ou un souhait gentil, c’est une promesse faite par le Christ ressuscité, le Christ qui a vaincu la mort et qui est Parole de Dieu. S’il ne nous dit pas de quelle manière il sera proche de nous, il nous promet que son Esprit va souffler sur chacun et chacune de nous ; Esprit de réconfort, Esprit d’audace, Esprit de vie !

Vous le savez peut-être, notre petite communauté des Capucins a vécu le décès de six frères depuis le début du mois de mai dont deux frères que vous avez accueillis autrefois comme curés, les frères Rodrigue Dion et Jocelyn Mitchell. Mardi dernier, c’est le frère André Tessier, natif de Saint-François d’Assise (Mechanicsville) qui est décédé. Tous sont décédés rapidement des suites de l’infection à la COVID-19.

Notre tristesse est grande ainsi que notre peine de ne pouvoir nous retrouver pour célébrer leurs funérailles. Cependant, cette période difficile et source d’anxiété, nous nous rappelons que notre premier devoir comme chrétiens est de garder vivante en nous l’espérance que le Christ réalise sa promesse et qu’Il le fait d’une manière qui peut échapper à notre regard et, surtout, à notre contrôle ; tout comme il l’a fait pour cette vieille dame de 82 ans qui a reçu l’aide de ses voisins. C’est aussi la première mission des quatre frères capucins qui sont avec vous : Alix, Clovis, Jean-Chrysostome et Shibu, votre pasteur.

Non, le Christ ne nous laisse pas orphelins ! Il nous anime de son Esprit et nous envoie les uns vers les autres pour que circule entre nous des fleuves de réconfort, d’entraide, de bienveillance et de paix. Cette saison de pandémie en une d’inquiétude, bien sûr, mais elle est aussi une saison de grâce ; une saison pour redécouvrir et célébrer notre commune humanité, pour nous rappeler que nous ne sommes pas tout-puissants et pour remettre au centre de nos choix personnels et de société les personnes les plus vulnérables.

Je vous enverrai l’Esprit de bienveillance et de réconfort, dit Jésus ! Accueillons-le et offrons-nous le les uns aux autres !

Frère Louis Cinq-Mars, capucin