La Fête de Saint François d’Assise

Chers frères et sœurs en Christ,

Le dimanche 6 octobre, nous célébrons à la paroisse la fête de notre patron, saint François d’Assise.

Les 20 premières années de la vie de saint François ont été heureuses aux yeux du monde. Tout est à portée de sa main, l’argent aidant. Deux événements vont bouleverser le cours de sa vie : un échec militaire suivi d’une année de prison puis une grave maladie. Sa vie va changer.
C’en est fini des fêtes et des amusements. François va prendre le contre-pied de la vie qu’il a menée jusque-là. Il va vivre autrement et dans un autre esprit. François ira jusqu’à renoncer à sa carrière de chevalier et à son avenir de riche commerçant. Une folie, un scandale, aux yeux du monde.

François a suivi une intuition. Il va en trouver confirmation dans l’évangile.
Il lui faut reconstruire la maison de Dieu qui tombe en ruines. Il prend donc les grands moyens. Il va chercher à imiter Jésus pauvre mais libre.
Et la pauvreté prend l’être tout entier et pas seulement l’argent.


Être pauvre, c’est n’être encombré par rien, ni par son avoir, ni par son savoir, ni par son pouvoir. C’est ne pas faire de différence entre les personnes. C’est avec le même respect et la même simplicité et le même amour qu’il traite l’évêque ou le lépreux, le chevalier ou le mendiant.


Nous pouvons apprendre de saint François la bienveillance envers les autres, la simplicité dans nos relations, le détachement envers les biens matériels. Et aussi l’admiration pour la nature que Dieu nous donne.
Elle est le lieu de notre sanctification et de notre action de grâces.