La Transfiguration de Jésus

Le récit de la Transfiguration de Jésus nous est présenté chaque année au deuxième dimanche du Carême.  Jésus prend avec lui Pierre, Jacques et Jean ; et il les emmène avec lui sur une haute montagne. Sur la montagne, Pierre, Jacques et Jean sont éblouis par le visage du Christ brillant comme le soleil et par la blancheur éclatante de ses vêtements. Ils ont des visions de Moïse et d’Elie. Il est surprenant de penser que les disciples sont restés si longtemps en présence du Christ sans la moindre crainte. Ce n’est qu’au moment d’entendre la voix du Père qu’ils ont pris peur…Jésus s’approcha, les toucha et leur dit : « levez-vous et n’ayez pas peur ! »

         Souvent, frères et sœurs, nous ne nous rendons pas compte à quel point le Christ est impliqué en nos vies – il est constamment là. Pourtant, à un certain point, sa voix devient forte et claire et nous commençons à avoir peur, comme si sa présence nous était complètement étrangère. C’est pourquoi le Christ nous dit : « levez-vous et n’ayez pas peur ! ».

         Oui, la présence du Christ est réconfortante. Jésus est une personne de grande confiance et il inspire une grande confiance comme il l’a été avec ses disciples qui ont su se remettre debout. Il est quelqu’un qui s’approche de nous, qui nous touche pour nous mettre debout, pour nous montrer le bon chemin qui mène au Père, chaque fois que nous trébuchons que nous nous égarons …

         Frères et sœurs, en ce temps de carême, regardons le chemin que Jésus a traversé. La présence de Jésus dans notre vie est précieuse et importante, notamment pendant les « tempêtes de mer » ou les turbulences de la vie. Ecoutons-le, suivons ses commandements, ne cherchons pas à brûler les étapes…Son amour est sans limite. Amen !

Charles KLAGBA