Marie de Nazareth

Par la foi, elle est plus près de Jésus, et plus au cœur de la Rédemption que par les miracles de la légende. Celle-ci avec ses images gracieuses peut nous charmer, mais non nous faire vivre, surtout quand il s’agit de la vie essentielle. Il nous est demandé de lutter par la foi avec le mystère de Dieu et l’opposition méchante du monde. Ce n’est pas une foi aimablement poétique, mais une foi dure qui nous est imposée, surtout à une époque où les choses perdent leur charme assoupissant et s’affrontent dans toute leur rigueur. Plus nous dégagerons avec pureté du Nouveau Testament la figure auguste de la mère du Seigneur, et mieux nous comprendrons et vivrons la grandeur de la véritable vie chrétienne.

Romano Guardini, Le Seigneur.