Marijuana à des fins récréatives

Déclaration sur la légalisation du
cannabis (marijuana) à des fins récréatives

La Conférence des évêques catholiques du Canada (CECC) exprime sa déception à la suite de l’adoption de la loi C-45, qui légalise le cannabis, à des fins récréatives. Étant donné les nombreux risques connus que pose l’usage du cannabis à la société humaine et à la santé humaine (physique, mentale et émotionnelle), il est déplorable que le gouvernement fédéral ait décidé de faciliter l’offre et la consommation d’une substance qui entraîne la dépendance et qui aura des effets désastreux pour une multitude de personnes.
L’Association médicale canadienne, l’Association des psychiatres du Canada et la Société canadienne de pédiatrie ont souligné les liens entre l’usage du cannabis et les dépendances, la dépression, l’anxiété, la psychose, les entraves au développement du cerveau, ainsi que des problèmes pulmonaires tels que l’asthme et l’emphysème. L’UNICEF est d’avis que les jeunes du Canada sont les plus fréquents consommateurs de marijuana du monde développé, et la légalisation du cannabis à des fins récréatives ne restreindra pas l’accès des jeunes à la marijuana et n’en diminuera pas la consommation par les jeunes, contrairement à ce que le gouvernement a prétendu.
Conférence des évêques catholiques du Canada