Message de Noël 2019 de l’archevêque d’Ottawa

MChers frères et sœurs dans le Christ,

Les bulletins de nouvelles nous rapportent que de plus en plus de gens sont inquiets et connaissent des problèmes d’anxiété. Ces maux affectent riches et pauvres, jeunes et moins jeunes. Des enfants aussi jeunes que dix ans commencent déjà à s’inquiéter et à craindre pour leur avenir.

L’inquiétude peut venir à s’imprégner même dans le cœur des disciples du Christ. L’inquiétude peut nous amener à perdre confiance en Dieu. S’inquiéter peut nous rendre incapables d’entendre sa voix lorsque nous connaissons des difficultés. Se soucier de notre bien-être est important, mais on ne doit pas laisser cela affecter notre santé ou notre vie spirituelle.

Dieu veut que nous vivions dans la paix, dans la joie et dans l’espérance. 

Ce Noël, je vous invite à écouter le message que l’ange a adressé aux pauvres bergers qui veillaient dans les champs près de Bethléem : « Ne craignez pas, car voici que je vous annonce une bonne nouvelle, qui sera une grande joie pour tout le peuple : Aujourd’hui, dans la ville de David, vous est né un Sauveur qui est le Christ, le Seigneur » (Luc 2, 10-11).

Marie et Joseph ont connu de grands défis alors qu’ils veillaient sur l’Enfant Jésus : le manque de place dans les auberges, la nécessité de fuir en Égypte pour échapper au roi Hérode furent de durs moments à passer. Les épreuves sont autant d’occasions de faire confiance à l’amour de Dieu.

Si nous faisons confiance à Dieu, tout le reste est mis en contexte, on n’est jamais au dépourvu. Dieu nous offre au moins trois cadeaux en ce Noël : la prise de conscience de son amour pour vous, la joie de l’Évangile et la libération de toute crainte et de toute inquiétude.

Joyeux Noël ! 

Terrence Prendergast, s.j.

Archevêque d’Ottawa