Nous avons entrepris notre route du carême

Mercredi dernier, mercredi des cendres, nous avons entrepris notre route du carême. L’Église ne considère pas que ce jour est « d’obligation » d’assister à la messe. De toutes façons, on aime de moins en moins de parler d’obligation. On se fait une obligation de venir dimanche à la messe, mais ce devrait être du même niveau que de prendre nos trois repas. Est-ce qu’on pense que se mettre à table est une obligation? Peut-être cuisiner, mais généralement pas le fait de manger. Et lorsque le fait de manger est ressenti comme une obligation, c’est généralement qu’il y a une pathologie qui est présente.

Donc, venir à la messe pour les cendres est un beau geste et qui lance bien le carême. Mettez la Parole de Dieu à l’honneur dans vos vies, faites taire un peu plus la radio ou la TV, pour donner du temps au Seigneur….

….Et je vous invite très cordialement à venir à la retraite qui aura lieu à St-Bonaventure, à St-François et à St-Rémi. Mais oui, il faut se déranger un peu. St-Rémi est un peu plus loin? Mais ne vaut-il pas la peine de se déplacer un peu pour soutenir nos sœurs et frères chrétiens de l’Ouest? Qui à Ottawa n’est jamais allé au IKEA ou bien à Bayshore? Alors, si on le fait par curiosité ou par utilité, pourquoi ne pas se donner la peine de se rendre à St-Rémi et puis on peut faire du covoiturage : parlez-en à vos amis.

N’oublions pas qui va donner la retraite. Le père Michel Gourgues, dominicain, exégète de renommée internationale, comme on dit : ce n’est pas un deux de piques!

Venez profiter des grâces du Seigneur!                                       – Frère Alix