Nous célébrons ce dimanche, le dimanche de la Divine Miséricorde.

Cette fête de la Miséricorde Divine a été instituée par le Pape Jean-Paul II le 30 avril 2000, jour de la canonisation de Sœur Faustine, à Rome. À cette occasion il déclara : « Désormais, le deuxième dimanche de Pâques, dans toute l’Église, prendra le nom de “Dimanche de la Divine Miséricorde”. » Cette fête a été demandée à une religieuse polonaise, Sr Faustine, par le Christ lui-même qui a fixé la date. Jésus dit à Sr Faustino : « Je désire que la fête de la Miséricorde soit fêtée solennellement le premier dimanche après Pâques. En ce jour, les entrailles de Ma miséricorde sont grandes ouvertes et Je déverserai tout un océan de grâces sur les âmes qui s’approcheront de la source de la miséricorde. Toute âme qui se confessera et communiera recevra le pardon complet de ses fautes et la remise de leurs châtiments… »L’Évangile de ce Dimanche de la Miséricorde est celui de l’apparition de Jésus ressuscité aux apôtres et à saint Thomas. Jésus vint et se tint au milieu d’eux et il leur dit : « la paix soit avec vous ! ». Après cette parole, il leur montra ses mains et son côté.

De même, un soir de 1931, Jésus, vêtu d’une tunique blanche apparut à Sr Faustine, une main levée pour bénir et l’autre posée sur Sa poitrine. De la tunique entrouverte sur le Cœur sortaient deux grands rayons de lumière, l’un rouge, l’autre pâle. Et Jésus lui dit :Les apôtres et Sr Faustine sont invités à recevoir la paix et la joie de la Miséricorde et aussitôt envoyés par Jésus à en témoigner. A leur exemple, nous sommes invités à vivre l’expérience de la Miséricorde et à conduire le monde à la Miséricorde, à l’exemple du Christ.

Shibu George