Où est ton trésor ?

Jésus nous invite aujourd’hui à redécouvrir l’essentiel dans nos vies, ce qui constitue une autre véritable trésor : « qu’est-ce qui a du prix à tes yeux ? Où est ton trésor ? Quelles sont tes priorités ? Qu’est-ce qui est important pour toi ? »

   « Écoute la voix du seigneur prête l’oreille de ton cœur » disait Saint-Benoît à ses frères moines. Écoute… Et tu entendras le seigneur te murmurer : « tu es mon enfant bien-aimé ». Tu as un monde immense en toi, tu es sur cette terre pour apprendre à aimer.

       Jésus nous invite aujourd’hui à redécouvrir l’essentiel dans nos vies. Il y a encore en toi tant de richesses, tant de trésors enfouis. Désarmes toi. Ne te compare pas aux autres. Il y a encore en toi tant de richesses, tant de trésors enfouis. Oui écoute la voix du seigneur et tu entendras le cri des pauvres, le cri de tous ces affamés qui aujourd’hui sont contraints à l’exil. Le seul le vrai trésor c’est d’essayer d’aimer comme Jésus nous a aimé, c’est d’accueillir l’amour qu’il partage avec son père.

     La perle sans prix, c’est de savoir que tout homme, quel qu’il soit, quelque soit son passé, est une histoire sacrée car il a été créé à l’image de Dieu. La perle sans prix, c’est de savoir que nous sommes tous frères et sœurs puisque nous n’avons qu’un seul père. La perle sans prix c’est le regard de Dieu sur nous. Il ne fait pas l’impasse sur nos limites et nos péchés. Il va au-delà, à la recherche du coin de terre en nous, si petit soit-il , qui pourra porter du fruit.

     C’est la méditation de la parole de Dieu qui nous aide à découvrir ce trésor. Le pape François nous recommande de lire l’Évangile chaque jour. C’est important car l’Évangile nous fait connaître le vrai Jésus. En le lisant chaque jour, c’est lui que nous trouverons. Nous découvrirons ce trésor que Jésus appelle le royaume de Dieu, royaume de la vie de la bonté de la joie. Lire l’Évangile c’est trouver Jésus et être comblé de cette joie qui est un don de l’Esprit Saint. 

   Quand on a trouvé ce trésor du royaume de Dieu, cela transparaît, cela se voit ; le chrétien ne peut garder sa foi cachée car elle transparaît dans chaque parole, chaque geste. L’amour que Dieu nous a donné à travers Jésus transparaît dans nos vies. C’est ce qu’avait bien compris une petite fille en regardant les vitraux d’une église : « un saint c’est quelqu’un qui laisse passer la lumière ».

Prions ensemble le seigneur par l’intercession de la vierge Marie et de tous les saints que nous soyons comme ces vitraux qui laissent passer la lumière du ressuscité.

Christophe Hermanowicz