Réponse d’un paroissien à la lettre de la famille Rouleau

Dimanche dernier, 15 minutes avant la messe, je me recueillais quand une paroissienne m’aborda et me donna et me parla de la lettre qu’elle venait de recevoir venant de la famille Rouleau. Elle était bouleversée! De la voir ainsi je lus la lettre…

Je voudrais, premièrement donner mes condoléances à toute la famille Rouleau. Perdre un être cher n’est jamais facile… Le deuil peut-être une longue convalescence émotionnelle. J’ai moi même perdu mon père il y a deux ans et cela ne fut pas facile. Dans cette peine, j’ai eu de la chance, j’ai trouvé un ami et un accompagnateur spirituel en Frère Alix notre pasteur à St. François d’Assise.

Souvent quand nous sommes blessés, nous devenons agressif et blâmons ce qui souvent nous font preuve de plus de compassion. J’espère sincèrement que cela fut le cas avec cette lettre que plus tard je retrouvais sur le par-brise de ma voiture.

Les accusations, les reconnaissant comme fausses sans même avoir recours à demander pour des preuves, me rendis triste. Le premier indice pour moi c’est quand il fut mentioner dans la lettre (en français –  la version anglaise est un peu différente) que la loi Canadienne authorise l’euthanasie mais pas l’église catholique qui devrait se mettre au parfum. L’Eglise et la parole de Dieu sont elles régis par les même lois que c’elles des hommes? Personnellement je ne le pense pas!

J’ai décidé de tout de même de me renseigner sur les faits… et évidement ils démontre d’une grande malhonnêteté venant de la personne qui à écrit cette lettre au nom de la famille Rouleau. Les preuves:

1 – Mme Rouleau n’est pas une soeur et n’a jamais été dans un couvant
2 – L’accusation que Frère Alix ne désirait pas faire l’enterrement à notre église est totalement éronné. Frère Shibu est un prêtre à part entière et est vicaire de notre paroisse.
3 – Frère Shibu mentionna Mme Rouleau sans médisance préméditée et s’il y a eu confusion réellement cela vint d’une erreur humaine sincère.
4 – Il y a d’autre détails déplorable que je pourrais mentionner… Par example le fait qu’une personne vint payer l’église sans mentioner le fait que cela sera une mort organisé… Cela fut découvert plus tard.

Après que notre paroisse  démontra sa grande bonté et sa grande compassion envers l’auteur de la lettre en donnant des funérailles digne de ce nom, pourquoi a-t-il(elle) soumise cette lettre à notre paroisse de manière douteuse?

Fusse par peine et deuil, qu’il désirait faire du mal à notre paroisse? Ou par un orgueil démesuré?

Quoi qu’il en soit, si quelqu’un désir ouvrir un débat sur l’euthanasie, je pense qu’il y a définitivement de meilleur approches ! Celle-ci ne me semble pas très Catholique! Que sais-je, je suis moi même un pécheur.

Mr. Jérôme Scullino