Les Orgues de St. Francois d’Assise

Les Grandes orgues de l’église Saint-François d’Assise sont dédiées à la mémoire des soldats canadiens morts durant les Deux Guerres mondiales.

Une histoire d’orgues à Saint-François d’Assise

1886 – L’église Knox Presbyterian, sise alors à l’angle Elgin et Albert, commande un orgue de la compagnie Warren. L’orgue fonctionne à l’aide d’un système pneumatique et d’un moteur, vraisemblablement, hydraulique.

1914 – Selon les états financiers de l’église Knox, l’orgue est agrandi, passant de deux à trois claviers. La console pourrait datée de cette époque.

1917 – Le premier « orgue » de notre paroisse est acheté chez Charles Lindsay Pianos au 189 rue Bank. Il s’agissait d’un harmonium de marque Estey comprenant deux claviers avec pédalier, (modèle G, Halcyon) selon la photo de 1917 que nous avons retrouvée. Chaque membre de la chorale devait à son tour assurer le vent à l’aide d’un manche émanant du côté du buffet de l’instrument.

1933 – La paroisse achète de la Municipalité d’Ottawa l’orgue Warren de église Knox Presbyterian, abandonnée à la suite d’une expropriation en 1929, pour une somme de 1500$. L’orgue est remonté à Saint-François d’Assise par la compagnie Franklin Legge de Toronto. Le pédalier droit est remplacé et l’orgue est électrifié. Le récital d’inauguration est donné par Wilfred Charette, organiste de la Cathédrale Notre-Dame d’Ottawa auquel se joignent les Chanteurs de Saint-François d’Assise. Des articles parus dans Le Droit témoignent de l’événement.

1950 – Un projet d’une reconstruction complète de l’orgue soumis par la maison Casavant Frères n’est pas réalisé.

1955 – Les jeux de Trompette 8′ et Clarinette 8′ sont remplacés.

1957 – L’orgue est endommagé lors d’une importante réfection de l’église.

c. 1962 – L’orgue est abandonné faute de fonds pour les réparations qui s’imposent. Un orgue électronique le remplace jusqu’en 1988.

1979 – Un groupe de paroissiens tente de ranimer l’orgue en nettoyant les tuyaux et en effectuant des réparations mineures.

1980 – Un projet de rénovation se dessine ; un comité est établi et on procède à une levée de fonds. Un comité d’honneur y prête son concours.

1987 – Un contrat est conclu avec la maison Guilbault-Thérien de St-Thomas d’Aquin, Québec, pour une reconstruction de l’instrument qui passe de trois à deux claviers et qui comprendra dans sa nouvelle conception, 31 jeux dont 40% des tuyaux proviendront de l’orgue Warren de 1886. Le buffet est conservé et la nouvelle console  est installée en fenêtre à cause de l’introduction du système à traction mécanique. Seule la pédale demeurera à transmission électrique.

1988 – Le 12 octobre, Pierre Grandmaison, titulaire des orgues de Notre-Dame de Montréal, inaugure l’orgue en présence de plus de 600 personnes et du comité d’honneur composé de plusieurs personalités de la capitale nationale. Le récital est enregistré par Radio-Canada pour les émissions « Récitals d’orgue et « Tribune de l’orgue. » Gilles Leclerc est nommé organiste titulaire.

Depuis, d’illustres organistes, certains invités par Pro Organo Ottawa (Collège royal canadien des organistes) se sont succédés dont Marie-Claire Alain, André Isoir et Franck Besingrand (France), Massimo Nosetti (Italie), David Goode (Grande-Bretagne), Karen Holmes, Bernard Lagacé, Gilles Leclerc, Sylvain Barrette, Monique Gendron (Canada). Plusieurs chorales de la région se sont produites avec l’orgue dont la Ottawa Chorale Society et le Centennial Choir et certaines d’entre elles ont réalisé des enregistrements, dont les Cantata Singers, les chorales des églises St. John the Evangelist et St. Andrew’s Presbyterian (Ottawa).

Deux CDs de musique d’orgue furent réalisés : Kaléidoscope par Karen Holmes (2000) et Gilles Maurice Leclerc: Oeuvres pour orgue, volume I, Gilles Leclerc (2005).

L’orgue comprend environ 1950 tuyaux faits de métaux divers et de bois. Un ordinateur permet d’enregistrer des mémoires de jeux. Les nouveaux tuyaux proviennent de l’Allemagne, l’ordinateur, de la Grande-Bretagne. Le plus petit tuyaux a un diamètre d’un demi-pouce tandis que le plus grand tuyau, visible en façade atteint environ 18 pieds.

2008 – Un récital donné par Ludger Lohmann de l’Allemagne le 6 octobre 2008 aide à souligner le 20e anniversaire de l’installation de l’orgue et la 20e saison des récitals Pro Organo Ottawa.

Voici un lien vers un site dédié aux orgues du Canada dont y figure celui de Saint-François d’Assise.

http://www.uquebec.ca/musique/orgues/canada/ottawasfa.html

Et voici un autre lien contenant des extraits d’un concert d’orgue donné en notre église le 5 septembre, 2012, par M. Franck Besingrand, en visite de France.